Les smartphones, le nouveau pari du Bloomberg Businessweek

Le Bloomberg Businessweek, célèbre magazine économique américain, franchit une nouvelle étape : la conquête du marché des Smartphones via sa toute nouvelle application. D’ailleurs, peu de jours après son lancement, celle-ci fait déjà pas mal de bruit sur le net. Gros plan sur le nouveau défi de ce magazine New-Yorkais.

On parle souvent de l’importance des tablettes numériques, décrites comme « le support du futur ». Les ventes décollent, le nombre d’utilisateurs aussi. Comme il l’a déjà été dit de très nombreuses fois sur ce blog ainsi que sur d’autres médias, les opportunités d’apport de contenus d’informations pour tablettes se multiplient et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Il y a pourtant un autre support nouveau, dont on parle tout autant. Il s’agit bien évidemment des Smartphones. Aux Etats-Unis, pas une journée ne se passe sans croiser un passant les yeux rivés sur son Iphone ou son Blackberry. Cependant, là où la différence se fait entre Smartphones et tablettes c’est sur les possibilités qu’elles offrent en matière d’apport de contenu informatif. La tablette numérique, à la taille et au format beaucoup plus adaptés à la lecture, est souvent citée comme perspective d’avenir pour les médias d’information. Pourtant, le Smartphone ne doit pas être mis de côté, bien au contraire. Toujours plus présent dans le quotidien des particuliers, ces téléphones 2.0 permettent à leurs utilisateurs de rester connectés 24h/24. Évidemment, les groupes de presse l’ont bien compris et ont rapidement proposé leurs applications. On en entend simplement bien moins parler que les versions destinées aux tablettes. Aujourd’hui c’est le Bloomberg Businessweek qui fait parler de lui pour sa toute nouvelle application pour mobiles. La raison ? Pour l’importance accordée au support Smartphone.

Une approche différente des choses
Avant de parler plus en détail de l’application Bloomberg Businessweek +, il faut déjà parler de l’application Ipad du magazine.  Celle-ci a son actif plusieurs récompenses et près de 100 000 abonnés dont 35% sont en dehors des U.S.A. Des chiffres assez impressionnants pour une version numérique assez récente. Car il est important de noter que le lancement de l’application Smartphone arrive, à quelques jours près, un an après celui de l’application Ipad. Pourquoi ce détail a de l’importance ? Tout simplement parce que les deux applications sont quasiment identiques, taille d’écran oblige seul le format change et s’adapte au support mobile. Une initiative assez rare dans le monde des nouvelles pratiques journalistiques pour être soulignée. En effet, bien souvent, les applications Smartphones de médias sont des programmes au contenu limité, parfois difficile d’accès (lenteur des chargements, police mal adaptée, etc.) voire carrément bâclée techniquement. Le Bloomberg Businessweek, conscient de l’importance des Iphones et autres Blackberrys dans le quotidien des américains, a donc décidé de décliner la version tablette de son édition en version destinées aux mobile donc et ce, en y apportant le plus de soin possible.

Quand il parle de l’arrivée du BB sur Smartphones au site Niemanlab.org ,Oke Okaro, directeur du secteur mobile du magazine, ne cache pas les ambitions du Businessweek: « Les smartphones sont dans nos poches à toutes heures de la journée, nous espérons bien que nous allons voir un nouvel usage apparaître ». Bousculer les habitudes de l’usager et l’encourager à davantage utiliser son Smartphone pour s’informer, voilà le challenge que s’est imposé le B.B.

Quoi de neuf pour la version mobile de l’application tablette ?

Qu’est-ce que cette tablette a de si innovant pour tant attirer l’attention:

D’un coté,elle reprend les caractéristiques et particularités de l’application Ipad, à savoir:

  • Du contenu vidéo et audio réalisé et animé par des membres de l’équipe rédactionnelles et consacrées aux grosses actualités traitées dans les pages du magazines
  • Un fil d’information live, constamment mis à jour, avec des informations « rafraichies » en permanence, de liens vers d’autres articles, de photos, etc.

Et d’un autre côté, l’application mobile apporte son lot de nouveautés. En effet en contrepartie d’un téléchargement d’une durée d’environ 3 minutes par numéro, elle propose :

  • un compteur de nombre de mots qui indique la longueur de chaque article afin de « donner au lecteur une estimation du temps nécessaire à la lecture d’un papier en particulier ».
  • la possibilité d’avoir un fond sonore pendant l’utilisation de l’application, un élément empêché par d’autre applications pour mobiles qui ne permettent pas d’écouter de la musique ou la radio pendant leur utilisation.

Le tout proposé sans frais supplémentaires aux abonnés de la version Ipad du magazine.

Quand on voit les différentes fonctionnalités de l’application, on comprend immédiatement que la rédaction du B.B mise tout sur le côté pratique de leur nouveau « bébé ». Le comptage de mots, la possibilité d’écouter de la musique pendant l’utilisation, bref tout ça correspond bien aux potentiels utilisateurs à savoir des gens qui n’ont qu’un temps limité de consultation à consacrer à leur Smartphone (le plus souvent lors de déplacement en transport en communs). Un parti pris qui pourrait très bien porter ses fruits dans les mois à venir tant il est façonné pour séduire un lectorat potentiel déjà existant sous la forme de détenteurs de Smartphones.

Aujourd’hui, l’intérêt des médias pour le support tablette n’est plus à prouver, désormais c’est le smartphone qui pourrait bien être le prochain à subir tant d’attention de la part des groupes de presse. Le Bloomberg Businessweek pourrait être le premier d’une longue série de médias à se tourner vers l’iphone pour diffuser son contenu. Les mois à venir seront avec certitude très parlants à ce sujet.

Publicités
par fbovicelli